Calcul du rendement locatif,
comment faire ?

Pour évaluer l’intérêt d’un placement dans l’immobilier locatif et pour réaliser votre simulation loi pinel, il est important de calculer ce que l’on appelle lerendement locatif.

Le rendement locatif est le rapport entre l’investissement de départ et le prix de revient du bien. Tient-il compte de tous les frais liés à une mise en location ? Comment l’utiliser ? Voici un récapitulatif des éléments à considérer dans l’analyse du rendement locatif.

Calcul du rendement locatif brut

Le rendement locatif brut est le rapport entre prix de revient brut d’un bien immobilier, c’est à dire un an de loyers perçus hors taxes et charges, et le prix d’achat, exprimé en pourcentage.

Soit : Rendement locatif brut = (Loyers mensuels x 12 x 100) / Prix d’acquisition

Ce calcul assez rapide peut se révéler parfois éloigné de la réalité, notamment si les charges liées à la location du bien sont élevées.

Calcul du rendement locatif net de charges

Pour affiner l’analyse du rendement locatif de votre projet d’investissement en loi pinel, celui-ci peut être calculé en tenant compte des charges annuelles.

Soit : Rendement locatif net de charges = (Loyers mensuels x 12 x 100 – taxe foncière – charges – frais de gestion) / Prix d’acquisition

Le résultat obtenu est alors plus proche de la réalité que le rendement immobilier locatif brut mais ne tient encore pas compte de la fiscalité.

Calcul du rendement locatif net

C’est le rendement locatif net de charges et net d’impôt. La fiscalité dépend du type d’investissement et du profil de l’investisseur, le rendement locatif net se calcule donc au cas par cas. Le résultat obtenu est une représentation assez fiable de la rentabilité d’un investissement dans l’immobilier locatif.

Bien analyser le rendement d’un investissement immobilier locatif

Les petites surfaces ont en général le meilleur rendement locatif, en particulier lorsqu’elles bénéficient d’une fiscalité intéressante (loi Pinel par exemple). Les biens situés en zones résidentielles, donc plus chers à l’achat ont des rendements plus faibles et plus stables à long terme. On comprend alors que le rendement locatif est un des éléments à considérer avec la situation et la qualité du logement, pour évaluer au mieux son investissement immobilier.