bandeau-article
Emmanuelle Cosse - Ministre du Logement ?>

Emmanuelle Cosse, ministre du logement en 2016

Le 11 février 2016, l’Elysée dévoile son nouveau gouvernement. Après de nombreuses spéculations depuis janvier 2016, le nom du nouveau ministre est enfin connu. C’est en effet l’écologiste Emmanuelle Cosse qui remplace Sylvia Pinel. Quel parcours ? Quel impact aura ce choix sur la loi Pinel ? Une loi Cosse est-elle à envisager ?

Quel ministre du logement à partir de février 2016 ?

Emmanuelle Cosse - Ministre du Logement

Ministre du logement et de l’habitat – Emmanuelle Cosse

Le 11 février 2016, François Hollande annonça un important remaniement de son gouvernement, toujours dirigé par Manuel Valls. Cette restructuration ministérielle devrait être la dernière de son mandat, malgré les risques pris par le chef de l’Etat. En effet, ce dernier a décidé de faire nommer plusieurs écologistes à des postes-clés de façon à se donner une marge conséquente à l’Assemblée nationale, alors que sa politique est contestée dans les rangs de la gauche. L’un des nouveaux entrants n’est autre qu’Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV), qui prend la place de Sylvia Pinel au ministère du logement.

Emmanuelle Cosse : une ascension éclair

Née en 1974, Emmanuelle Cosse grandit auprès de parents déjà engagés politiquement. Ses premiers actes militants se font en 1990, auprès d’un syndicat lycéen, puis autour d’associations engagées dans la lutte contre le sida. Parallèlement, elle continue ses études jusqu’à obtenir, en 1997, un diplôme de droit public en économie. Après une brève carrière journalistique, Emmanuelle Cosse rejoint Europe Ecologie en 2009, ce qui marque le début de sa carrière politique. Dès l’année suivante, elle devient vice-présidente du conseil régionale d’Île-de-France. Elle a alors l’occasion de gérer les affaires concernant le logement et l’habitat, ce dont elle s’acquitte avec brio. En 2013, elle prend la tête du parti Europe Ecologie Les Verts, jusqu’en 2016 lorsque Manuel Valls lui propose de faire partie de son nouveau gouvernement, en tant que Ministre du logement.

Quelles conséquences pour la loi Pinel ?

Le départ de Sylvia Pinel fait partie des éléments à retenir de ce remaniement. Celle-ci avait succédé à Cécile Duflot (qui avait elle-même démissionné de son poste à l’arrivée de Manuel Valls au poste de Premier Ministre) avec pour mission de démanteler le dispositif Duflot. Pour rappel, le dispositif Pinel permet à tous les contribuables français achetant un bien immobilier neuf de profiter d’avantages fiscaux, à condition que le bien soit mis en location pour au moins 6 ans.

Un individu peut donc, grâce à la loi Pinel, effectuer un investissement locatif tout en réduisant ses impôts. Le dispositif doit rester en vigueur jusqu’au 31 décembre 2016.

Bien qu’Emmanuelle Cosse appartienne à la même famille politique que Cécile Duflot, on peut douter que son arrivée ne nuise à l’investissement locatif malgré une éventuelle réforme pouvant mener à une loi Cosse. Le succès de la loi dans le domaine de l’investissement locatif et la proximité de l’échéance électorale de 2017 laissent penser qu’aucune refonte massive du dispositif de défiscalisation ne sera effectuée.