Qui pour remplacer Sylvia Pinel ?

2016 : qui pour remplacer Sylvia Pinel ?

La nouvelle est tombée le 24 décembre dernier. Un nouveau ministre du logement succédera à Sylvia Pinel au début de l’année 2016. Qui devrait être nommé ? Quel sera impact de ce changement sur la loi Pinel ?

Baylet comme prochain ministre en 2016 ?

Suite aux élections régionales de décembre dernier, Sylvia Pinel a été élu vice-présidente de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Ne pouvant cumuler ces deux mandats, elle démissionnera de son ministère au cours des prochaines semaines.

Plusieurs noms sortent comme favoris pour devenir le prochain ministre du logement. Thierry Repentinfigure parmi les ministres potentiels. Ce conseiller général de Chambéry a été ministre délégué à la formation professionnelle et à l’apprentissage de juin 2012 à mars 2013. Il devient ensuite ministre aux Affaires européennes de mars 2013 à avril 2013 sous le premier gouvernement Valls.

baylet pinel 2016

Toutefois, Jean-Michel Baylet apparait de plus en plus comme successeur probable. Le président du Parti Radical de Gauche est actuellement élu départementale du Tarn-et-Garonne. Son appartenance à la même tendance politique que Sylvia Pinel (centre gauche) apparait comme un signe de continuité dans l’actuelle politique du logement.

Quel impact sur la loi Pinel ?

Au vu du choix probable de Jean-Michel Baylet, tout porte à croire que l’arrivée de l’élu Tarn-et-Garonnais ne devrait pas influer sur la loi Pinel. Hormis la suppression du principe de mixité, le dispositif Pinel n’a d’ailleurs subi aucune modification pour 2016.

Pour cette dernière année, seuls les plafonds de ressources des locataires et des loyers devraient être modifiés. Ces changements arriveront probablement courant mars 2016. On peut aussi supposer que de nouvelles communes situées en zone Pinel B2 deviendront éligibles au dispositif sur décision de la préfecture.

Malgré ce changement de ministre du logement, la loi Pinel conserve donc tous les éléments faisant son attractivité. 2016 constitue la dernière année pour profiter d’une importante réduction fiscale (jusqu’à 21%) sur son investissement locatif.

 

A lire aussi à propos de la ministre du logement :